AccueilLes dossiers santé“Protéines lentes”, “protéines rapides” : un concept utile ou futile ?