Les vitamines sont des éléments indispensables pour notre organisme. Elles sont également essentielles pour le futur bébé, et ce, dès les premiers jours de la grossesse. En cas d’apport insuffisant, le fœtus puise dans les ressources de sa mère, au détriment de cette dernière. Les effets des vitamines ont fait l’objet de nombreuses études scientifiques, dont voici quelques résultats essentiels.

La vitamine A, présente notamment dans les produits d’origine animale, réduit la mortalité maternelle. Cette mortalité, ainsi que celle du bébé durant la période périnatale, est aussi diminuée par la consommation de vitamine C présente dans de nombreux fruits et légumes, et de vitamine E que l’on trouve dans les oléagineux comme les huiles végétales, les noix ou les olives. [1]

La vitamine D, présente en quantité importante dans les poissons, joue également un rôle primordial : elle permet une croissance harmonieuse du fœtus. Cependant, la carence de cette vitamine, souvent observée dans nos populations, est néfaste à la fois pour la maman et l’enfant. Chez la mère, elle est hautement corrélée avec le risque de développer une pré-éclampsie, caractérisée par une hypertension artérielle et un diabète gestationnel. Chez le nouveau-né, elle sera liée à une insuffisance cardiaque, au rachitisme, au diabète de type I ou encore à l’apparition de crises d’asthme. [2] [3]

La vitamine B9 est indispensable pour prévenir les malformations du système nerveux du bébé. Par ailleurs, une supplémentation en folates avant le début de la grossesse, seuls ou additionnés à d’autres vitamines, réduit le risque de naissances prématurées. [4]

Une alimentation diversifiée et équilibrée peut couvrir les besoins en vitamines, même si des carences sont assez fréquentes. La supplémentation contribue alors à une amélioration de la santé des femmes enceintes et de leur futur enfant. Néanmoins, le statut vitaminique n’est pas le seul paramètre à agir sur l’état général de la mère et du nouveau-né, d’autres facteurs sont également à prendre en compte. [5]

Un apport suffisant en vitamines permet de mieux vivre sa grossesse. Il faut donc surveiller ces apports dès le début de la grossesse, sans en abuser pour autant. Il est ainsi important pour une femme enceinte de respecter les Apports Nutritionnels Conseillés de toutes les vitamines.

Elodie VIVIEZ et Amandine BONNIN – élèves-ingénieurs en Alimentation & Santé – Institut Lassalle-Beauvais

Références

 [1] MISTRY H.D. and WILLIAMS P.J.. The Importance of Antioxidant Micronutrients in Pregnancy. Oxidative Medicine and Cellular Longevity. 2011, 12p.

 [2] GREINER T.. Vitamins and minerals for women: recent programs and intervention trials. Nutrition Research and Practice. 2011, 8p.

 [3] SHIN J.S. and al. Vitamin D effects on pregnancy and the placenta. Placenta 31. 2010, 8p.

 [4] CZEIZEL A.E. and al. Possible association of folic acid supplementation during pregnancy with reduction of preterm birth: a population-based study. European Journal of Obstetrics & Gynecology and Reproductive Biology. 2010, 6p.

 [5] KAWAI K. and al. Maternal multiple micronutrient supplementation and pregnancy outcomes in developing countries: meta-analysis and meta-regression. Research. 2011, 12p.