Les effets bénéfiques de l’activité physique sur la santé n’en finissent plus de faire leurs preuves.

D’après un article paru dans Le Figaro Santé, s’intéressant plus particulièrement à la remise en mouvement suite à la survenue d’un problème de santé, l’activité physique serait une véritable thérapie adjuvante permettant d’augmenter de 5% à 10% les chances de guérison d’un cancer du sein, du côlon et de la prostate, et de sauver jusqu’à 12 000 vies par an en France pour ces trois cancers.

Mais pour bénéficier de tous ses avantages, l’activité physique doit être régulière et perdurer dans le temps. Car comme le souligne Thierry Bouillet, cancérologue et cofondateur de la CAMI 1 : « Tout comme un médicament se prend avec une fréquence, une durée et une posologie données, cette activité doit se faire à un rythme et une intensité bien définis ».

Une activité physique ainsi pratiquée présente alors de nombreux avantages : redécouvrir son corps et ses capacités, lutter efficacement contre la fatigue (20% de fatigue en moins pour les malades qui ont une activité durant leur traitement et 40% s’ils continuent après !), retrouver une qualité de vie et enfin éviter les récidives de cancer (50% de risques de rechutes en moins dans les cancers du côlon, du sein et de la prostate).

Toutefois, la reprise d’une activité physique après un problème de santé doit être encadrée, pour pratiquer en toute sécurité et choisir une activité adaptée à ses propres capacités physiques. Les éducateurs médico-sportifs ont un rôle essentiel dans l’accompagnement du patient, en proposant des programmes adaptés, en mettant en relation les patients (créant ainsi une motivation de groupe) et en aiguillant vers des structures adaptées après la sortie de l’hôpital.

L’activité physique peut également être intégrée dans de petits changements au quotidien, comme l’utilisation des escaliers plutôt que l’ascenseur, garer sa voiture plus loin sur le parking, jardiner ou encore bricoler…

Le plus important étant toujours de ressentir du plaisir, car cela reste la meilleure motivation possible !

 

Retrouvez l’article en entier sur le site du Figaro Santé : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/05/27/25018-reprendre-activite-physique-apres-gros-souci-sante

 

1 La CAMI est la première fédération à développer et structurer l’activité physique en cancérologie et hématologie. Nous vous en parlions déjà dans un article précédent.

Pour en savoir plus : www.sportetcancer.com